Objectif Déterminer l’innervation réflexe somatique du muscle bulbocaverneux (BCM) et illustrer le rôle du nerf périnéal dans la contraction du BCM, en utilisant des techniques électrophysiologiques.

Sujets et méthodes Dix hommes puissants et en bonne santé ont subi des tests électrophysiologiques génitaux. Des stimuli ont été appliqués au nerf dorsal du pénis à la base du pénis, au gland et à l’urètre antérieur, et à la branche nerveuse périnéale du BCM. Les réponses électromyographiques (EMG) du MCB ont été enregistrées et les latences d’apparition mesurées au départ, à la fois après l’anesthésie du nerf périnéal et après la récupération de l’anesthésie.

Résultats Une contraction réflexe du BCM a été provoquée par tous les sites de stimulation. L’anesthésie du nerf périnéal a entraîné des altérations de la réponse EMG. Une fois l’effet anesthésique dissipé, les réponses sont revenues aux valeurs de base.

Conclusions Trois réflexes bulbocaverneux somatiques distincts ont été détectés qui sont des composants de l’éjaculation normale. La contraction du BCM peut être provoquée après avoir stimulé le nerf pénien dorsal au niveau du gland et de l’urètre antérieur; ce sont les réponses fléchisseurs du réflexe bulbocaverneux. La contraction du BCM peut également être induite en stimulant le nerf périnéal, qui est la voie par laquelle l’étirement et les réflexes des organes tendineux sont transportés pour médier le tonus musculaire. L’innervation motrice du BCM pour tous les réflexes est réalisée à travers une branche du nerf périnéal. Les résultats peuvent être pertinents pour l’évaluation des troubles éjaculatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.