Synopsis

Né le 4 août 1971 à Vallejo, en Californie, Jeff Gordon commence la compétition automobile à l’âge de cinq ans. Il a remporté quatre championnats de la Coupe de la série après avoir rejoint le meilleur circuit de la NASCAR en 1992, sa popularité aidant à élargir l’attrait du sport auprès d’un public grand public. Parmi les leaders de tous les temps de la NASCAR au chapitre des victoires, Gordon a annoncé qu’il quittait son poste de pilote à temps plein au début de 2015.

Enfance et début de carrière

Jeffrey Michael Gordon est né le 4 août 1971 à Vallejo, en Californie. Les parents Will et Carol ont divorcé peu de temps après sa naissance, et Carol a commencé à sortir avec un collègue nommé John Bickford, qui a attisé l’intérêt de Gordon pour la course automobile avant de devenir son beau-père. Gordon a commencé à courir sur des vélos BMX à l’âge de quatre ans, et l’année suivante, il a glissé au volant d’un quart midget pour sa première expérience de conduite en compétition. Il a remporté le championnat national quart-midget à l’âge de huit et 10 ans, et a continué à dominer les enfants plus âgés dans les épreuves de karting.Lorsque Gordon avait 13 ans, la famille a déménagé à Pittsboro, dans l’Indiana, afin qu’il puisse courir de puissantes voitures de sprint sans l’obstacle d’un âge minimum requis. Après s’être joint au United States Auto Club à 16 ans, il a remporté le championnat national Midget de l’organisation à 19 ans et le championnat Silver Crown l’année suivante.

Célébrité de la NASCAR

Après s’être intéressé aux voitures de série, Gordon a eu la chance de courir pour le propriétaire Hugh Connerty dans la série Busch Grand National de la NASCAR en 1990. Il rejoint l’équipe de Bill Davis l’année suivante, sa première sur le circuit à temps plein, et est nommé Rookie de l’année.

Gordon a rapidement attiré l’attention du propriétaire Rick Hendrick, qui s’est émerveillé de la maîtrise de son véhicule par le jeune conducteur. Gordon a signé avec Hendrick en mai 1992, et il a fait ses débuts en Winston Cup Series en novembre dans ce qui s’est avéré être la dernière course NASCAR de la légende automobile Richard Petty.

Nommé Rookie de l’année de la Winston Cup en 1993, Gordon a percé avec des victoires au Coca-Cola 600 au Charlotte Motor Speedway et au Brickyard 400 à l’Indianapolis Motor Speedway en 1994. Avec le chef d’équipage Ray Evernham et ses « Rainbow Warriors » aidant à maintenir la Chevrolet DuPont No 24 en pleine forme, Gordon a remporté son premier championnat de série en 1995.

Net et poli devant une caméra, Gordon a contribué à transformer la course automobile d’un spectacle régional en un sport grand public. Son image de marque a mal fait partie de la vieille garde du racing, mais même les critiques ont dû reconnaître ses immenses compétences. Gordon est devenu le plus jeune pilote à triompher au Daytona 500 en 1997 et a égalé un record moderne avec 13 victoires en 1998, terminant les deux années en tant que champion de la série. Il a remporté un quatrième championnat en 2001 avec le nouveau chef d’équipage Robbie Loomis à la remorque, aboutissant à une incroyable séquence qui a produit 56 victoires en sept ans.

Un cinquième championnat s’est avéré insaisissable, mais Gordon a continué à se classer parmi l’élite de la NASCAR. Il a remporté son troisième Daytona 500 en 2005, et en 2007, il a accumulé un record moderne de 30 Top-10 en route vers une deuxième place au classement. Gêné par des problèmes de dos en 2008, le vétéran pilote s’est montré plus que capable de suivre les jeunes canons de la discipline en 2014, remportant un cinquième trophée Brickyard 400 record parmi ses quatre victoires.

Malgré son récent succès, Gordon a annoncé en janvier 2015 que la saison à venir serait sa dernière en tant que pilote NASCAR à temps plein. À l’époque, ses 92 victoires en carrière étaient le troisième plus grand nombre de tous les temps, et ses quatre championnats se classaient au quatrième rang.

Vie personnelle

Le célèbre chauffeur a lancé la Jeff Gordon Children’s Foundation en 1999 pour aider à financer la recherche sur le cancer pédiatrique. En 2006, il a ouvert l’hôpital pour enfants Jeff Gordon à Concord, en Caroline du Nord.

Auparavant marié à Brooke Sealey, une ancienne Miss Winston, Gordon a épousé le mannequin belge Ingrid Vandebosch en 2006. Ils ont deux enfants, Ella et Leo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.