Le 20 mai 1789, dans le village du Rosey, Marcellin Champagnat est amené dans un monde dur pour ses parents, tout se terminant en désastre quoi qu’ils fassent. Champagnat avait dit qu’il était la seule chose qui apportait le bonheur à ses parents et c’était comme ça qu’il l’aimait. Plus tard dans sa vie, lui aussi est tombé dans un endroit sombre et s’est perdu; remuant à l’école, fumant, étant connu comme un « ivrogne » régulier au bar local…mais après être allé voir un prêtre, cela lui a donné envie de rejoindre le prêtre hood. Il se souvenait du rire et du bonheur qu’il avait apporté à ses parents et l’imaginait apporter ces mêmes émotions à une communauté plus large. En raison de son ascension, Champagant était encore plus déterminé à donner aux gens ce qu’il n’avait jamais obtenu, et c’est par le Christ qu’il voulait montrer. Je crois que le scipture suivant correspond exactement à Champagant, que Dieu lui a dit cela quand il est allé voir ce prêtre; « Car je connais les plans que j’ai pour vous, les plans pour vous prospérer et ne pas vous nuire, les plans pour vous donner de l’espérance et un avenir  » (-Jérimia 29:11).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.